Partagez | .
 

 Quelques rps qui me tiennent à coeur. [Perso = Aël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Z'ai un scoop !
Féminin

♣ Messages : 704
♣ Âge : 19


Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Z'ai un scoop !
MessageSujet: Quelques rps qui me tiennent à coeur. [Perso = Aël]   Dim 24 Fév - 9:05

Comme le dit le titre, c'est le début d'un rp que j'aime beaucoup. Le contexte : Lgdc, donc des chats x)
Pour toute non compréhension de certains points, n'hésitez pas à demander x) C'est un rp d'évent donc je fais quelques allusions aux évènements précédents.
Mon perso est Aël :3

« Live or die ? Survive. The world is dangerous ? No.
The world is a game. »


    Peur. Crainte. Terreur.
    Rancoeur. Amertume. Aversion.
    La haine.
    Ce flot de sentiment le submergeaient, sans laisser une issue, une échappatoire. Même pas une seule. Aucune sortie de secours. Était-ce... la fin ? La fin d'une vie, d'une histoire. Tout commencement a une fin. Etait-elle arrivée ? Non. Il ne pouvait s'y résigner. Il ne pouvait y croire. Cela lui était... impossible. Abandonner ? Mais quel était donc ce mot ? Il ne pouvait le comprendre, lui qui s'était toujours battu. Battu pour une cause qui lui paraissait correcte. Juste ? Non, absolument pas. Il voulait juste être libre. Libre de tout mouvement, de toute pensée. C'est ce qu'il a toujours voulu. Alors il est parti pour choisir son chemin, sa voie. Mais il est revenu sur ses pas. Revenu vers un ami, d'une certaine manière. Cloîtré dans ce camp, il a perdu le contact. C'est comme lâcher un nouveau-né dans le vaste monde. Il est retourné voir celui qui s'est préoccupé de lui pendant toutes ses lunes. Il a discuté avec lui, a trouvé un accord. En vérité, peu de choses lui posaient problème. Vivre dans le passé était l'une d'elles. Toujours à penser à sa soeur, à ses parents, à ses amis des clans. Toujours à croire qu'il les trahissait à chaque minute qu'il passait dans ce camp. Il s'est enfin tourné vers le présent. Vivre au jour le jour. Se concentrer un peu plus sur sa vie, la sienne, et pas celle des morts. Voir arriver le futur au lieu de se souvenir du passé. Envisager un avenir. Ce qui lui manquait, c'était de la confiance en lui-même, une nouvelle épaule sur laquelle s'agripper, et un brin de liberté pour lier le tout.

    La nuit d'un nouveau jour. La nuit noire et morne. Des nuages formaient un plafond terne et clairsemé, ne laissant que très peu apparaître la lumière du clair de lune. Emprisonnant l'air glacé. Quelques flocons tombaient, se déposaient, s'amoncelaient sur le sol. Certains voletaient et venaient se perdre sur son pelage. Noir et blanc. Mal et bien. Impureté et pureté. Obscurité et lumière. Non, c'était l'une des choses en laquelle il ne croyait pas. Tout n'était pas que mal et bien. Les deux fusionnaient parfois, se mélangeait, s'entrechoquaient. Le tout devenait gris. Qu'est-ce qui peut prouver après tout que ceux qui oeuvrent pour le bien sont les gentils ? Eux aussi peuvent faire des choses impures. Le mal et le bien ne sont qu'une illusion que l'on veut se donner. Rien de tout cela n'est réel. Ce n'est qu'une impression. On peut croire que l'on se bat pour une cause juste, mais qu'est-ce qu'une cause juste ? Réellement ? Ce n'est que la cause pour laquelle on se bat. Celle qu'on pense être la mieux. La justice, ce n'est qu'une chose anodine. Elle gagne, elle vainc toujours. Le camp qui remporte la guerre devient la justice car il fait exercer sa loi. Tous sont obligés se s'y plier. Les vainqueurs régissent le monde à leur manière, ils sont la justice. Mais dès que des résistants les renversent, se sont eux qui la devienne. C'est une boucle. Une boucle sans fin.




    Toutes les choses ne se répètent pas de la même manière. Seuls les grands axes se renouvellent et heureusement. Cela permet que les rôles changent. Un coup tel camp, l'autre coup l'autre. Chaque acte engendre une conséquence. Un destin ? Il n'y en a pas. Seulement ce que nous faisons. Une seule parole déplacée peut engendrer un combat. Un mot, une phrase. Des choses si dangereuses mais qui nous paraissent si anodines. Mais rien qu'une seule peut faire voler la paix en éclat, rompre l'équilibre du monde. Ce n'est qu'un jeu. Chaque personne, chaque félin a sa place sur le plateau. Le maître du jeu régit le tout en intervenant de diverses manières, toutes aussi variées les unes que les autres, mais il ne peut diriger le tout. Lui-même ne sait pas ce qu'il va advenir. Il ne peut contrôler les faits et gestes de chacun, si bien que la situation peut lui échapper. Dès lors, le jeu devient plus intéressants. Qui que tu sois, sois maître de ton histoire. De ton avenir.

    Le courant glacial le fit frissonner. Celui-ci lui ébouriffait les poils sans lui demander son avis. Il se releva avec peine, les membres ankylosés par le froid. Il s'étira et s'ébroua, histoire de chasser le sommeil de son corps. Il ne savait pas vraiment s'il avait dormi vu comme il était fatigué. C'était comme s'il avait passé la nuit à courir et qu'il ne s'en souvenait pas. De toute façon, l'aube ne s'était toujours pas levée ; il doutait donc de s'être reposé bien longtemps. D'autant plus que son sommeil fut assez agité à son goût, ses rêves tourmentés par des remises en question. Réprimant un bâillement, il se mit en route, pour une destination qui lui était inconnue. Il irait là où le mèneraient ses pattes.

    Une branche craqua. Bien entendu, c'était par sa faute, non pas quelqu'un d'autre qui serait par là. Il pesta, comme à chaque fois. Il n'aimait pas révéler sa présence de cette façon, c'était toujours la meilleure pour se faire repérer. Comme pour confirmer ses dires, ou plutôt ses pensées, une voix s'éleva de sa gauche, dans la pénombre :


« Bonjour, est-ce que tu connais un certain chat au pelage blanc et aux yeux rouges, mon cher ?


    Mon cher ? Personne ne l'appelait comme ça. Ce n'était que le surnom qu'il avait employé face à Destin Sanglant, pour éviter de mentionner son nom. Cela lui avait coûté de se faire nommer « ma chère » par ce dernier, mais au fond, il s'en foutait complètement. Quant à lui, les surnoms qu'il pouvait avoir, eh bien, il n'y en avait que très peu, pour ne pas dire pas du tout. Naturellement, on le nommer Aël. Cependant, ce n'était pas son véritable nom. Mais l'autre, il ne le supportait plus. Il était porté par une autre personne qui était morte. Au final, pour ses surnoms, il en vint à se demander s'il en avait. Ne voulant pas approfondir la question, il cessa d'y penser. Il préférait se concentrer sur la conversation actuelle, même s'il était sûr que son esprit retournerait vagabonder un peu plus tard. Comme à son habitude, il répondit d'une voix froide, ne laissant aucunement passer ses émotions :


- Cesse immédiatement de m'appeler comme ça. Ce n'est pas mon nom, ni même mon surnom.

    Il s'approcha du félin, histoire de réduire la distance entre eux et voir de qui il s'agissait. Et là, stupeur ! En quoi le félin blanc pouvait-il intéresser Etoile de Jais ? La question était là. Le mystère résidait autour de cette interrogation. Autant jouer cartes sur table. Il n'avait pas envie de tourner autour du pot. Oui il pouvait se montrer direct. Très direct même. Associez à cela ses railleries fréquentes et vous aurez très envie de partir. Lorsqu'il déclare que vous êtes un abruti fini sans espoir de rédemption sans passer par quatre chemins, votre envie de déguerpir ne fait que s'accroître. Il reprit :



- Qu'est-ce que ça peut te faire que je le connaisse ou non, Etoile de Jais ?


Music ♪:
 


Tiranis « T'es suicidaire ? - Seulement le matin. »


(c) Code by Deutsch'


Dernière édition par Khaleesi le Dim 24 Fév - 9:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Z'ai un scoop !
Féminin

♣ Messages : 704
♣ Âge : 19


Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Z'ai un scoop !
MessageSujet: Re: Quelques rps qui me tiennent à coeur. [Perso = Aël]   Dim 24 Fév - 9:08

Autre rp, toujours le même perso.


    Aël fut plaqué au sol en deux trois mouvements. Décidément, Destin Sanglant n'allait pas lui simplifier les choses ! Il ne pouvait dire quoi que ce soit sans se faire réprimander, menacer ou sauter dessus. Il devait toujours faire ce qu'on lui disait, sans montrer le moindre signe de rébellion. Sinon, les menaces pleuvaient. Le félin blanc, qui le plaquait toujours au sol, susurra entre ses dents une sorte d'ordre, se rapprochant plus d'une menace :


- Si tu parles ou cri ou fait quoi que ce soit qui me gène, je te tue !


    Destin Sanglant le libéra dans l'instant suivant. Il avait probablement détecter autre chose. Le félin d'encre se releva sans grande peine et jeta un coup d'oeil aux alentours. L'entrée de la grotte de vie était déserte et aucune trace de passage récent ne se voyait ; Destin Sanglant semblait s'exciter pour une raison inconnue aux yeux de son second. Aël huma l'air. Si son chef semblait avoir obtenue satisfaction, c'était qu'il avait repéré une proie. Pas une proie que l'on tue pour se nourrir, non, une proie, une future victime. Un chat de l'un des quatre Clans effectuant un pèlerinage à la Pierre de Lune, pour une quelconque raison. Le second soupira. Peut-être par désespoir ou par tristesse, il ne savait pas. Cette nuit, la lune rougirait. Le sang serait versé. Le fumet que Aël avait détecté était celui d'un chef de Clan. Un fumet que Aël ne connaissait que trop bien. Il s'agissait d'Etoile des Cascades, le chef du Clan de la Rivière. Un noble chef. Il avait souvent accueilli le félin d'encre et sa famille sur son territoire. Une amitié existait entre sa famille et le chef respectueux. Aujourd'hui, cette amitié cesserait d'être. Elle sera rompue par la mort d'Etoile des Cascades et par l'inactivité du second. Il n'agirait pas pour sauver l'ancien ami de sa famille. Il le laisserait mourir. Comme ça, il ne montrerait pas son ancienne amitié envers le chef à Destin Sanglant. Il ne risquerait pas de se faire tuer et donc de compromettre la mission qu'il s'était assigné. Oui, il le laisserait mourir. Sans aucun regret.


    Une voix le tira de sa rêverie. Ce n'était pas celle de Destin Sanglant mais celle d'Etoile des Cascades. Elle ne s'adressait pas à lui ou pas directement. Plutôt à Destin Sanglant et lui. Un rire sinistre lui répondit. Puis, Destin Sanglant bondit hors de sa cachette. Aël le suivit d'un geste lent et s'installa à quelques pas de là. Son chef répondit à Etoile de Cascades avec des paroles peu rassurantes, voire effrayantes. Il fit un signe de queue au félin d'encre pour que, probablement, il s'avance mais il ne bougea pas et le félin blanc lui lança quelques mots avant de bondir sur sa proie, comme s'il s'agissait d'un vulgaire lapin :


- Prends-en de la graine Aël !


    Son chef plaque Etoile des Cascades au sol mais à partir de là, Aël ne regardait plus. Il était à nouveau dans une sorte de transe. Il était de nouveau plongé dans les confins de son esprit, au milieu de toutes ses pensées. Il songeait à cette chatte blanche. De nombreuses questions sans réponses à son sujet affluaient dans l'esprit du jeune chat. Qui était-elle ? Que lui voulait-elle ? Le félin d'encre était sûr d'une chose : ce n'était pas Dara. Il l'avait espéré pourtant mais il ne s'agissait pas d'elle. D'ailleurs, pourquoi sa soeur ne lui rendait-elle pas visite ? Pourquoi ? Qu'avait-il fait de mal pour mériter cela ? Un cri d'agonie le tira de ses pensées. Destin Sanglant venait d'achever Etoile des Cascades. Alors il en était ainsi. Il était aussi notoire que son chef. Peut-être pas de la même façon mais cela revenait au même. Il n'avait pas bougé pour essayer de sauver son ancien ami. N'était-il plus qu'un suppôt du mal ? Non. Aël ne se croyait même pas quand il songeait, quand il osait simplement y penser. Il y était contraint. Obligé. S'il voulait vivre et ainsi remplir la mission qu'il s'était assigné, il devait le laisser mourir. Parfois, un sacrifice est nécessaire pour le bien de tous, songea-t-il. La mort de quelqu'un, comme Etoile de Cascades. Son propre malheur. Sa vie entière anéantie par un seul félin. Destin Sanglant. La mort de ses parents. Puis de Dara. Et en quelque sorte l'enterrement de son ancienne vie. Celle de solitaire. Plus rien ne serait comme avant. Il aurait beau espérer revoir un jour ses amis du Clan du Tonnerre en particulier, cela n'arrivera pas. Et si cela arrivait, s'il venait à la rencontre de ses anciens amis, quel l'accueil recevrait-il ? L'amitié qu'il y avait eu entre lui et les membres du Tonnerre était finie. S'il revenait parmi eux, il serait chassé. Voire pire. Tué. Il ne pouvait savoir ce qu'il adviendrait à la fin de tout ça. Si les quatre clans gagnaient, que deviendrait-il ? Puis, une évidence vint le frapper. Jamais il ne pourrait rejoindre les Clans. Les félins des clans ne prendraient pas compte, non, ils ne croiraient jamais son histoire. Pour eux, il ne sera plus qu'un traître. Un de leurs ennemis encore vivants. Un ennemi à tuer pour avoir la paix. Pour ne plus craindre de nouvelles guerres. Et que pouvait-il y faire ? Après tout, il les comprenait. Comment croire le second de l'Apocalypse ? Il aurait pu inventer cette histoire de toutes pièces. Il serait obligé de vivre en solitaire mais pas comme avant. Vraiment éloigné des Clans. Sans les approcher sous peine de mort. Ou alors, il se laisserait tuer dans la bataille finale. Mais aurait-il seulement sa place parmi les guerriers étoiles ? Peut-être pas. Mais rien n'était encore sûr. Peut-être que certains de ses anciens amis prendront sa défense, rappelant à leurs confrères différents souvenirs qu'ils auraient en commun. Bref, son avenir était incertain et Aël songea que ce n'était peut-être pas le moment adéquat. Il attira son attention sur Destin Sanglant. Celui-ci n'avait toujours pas bougé. Le félin d'encre se leva et lança quelques mots à son chef :


- Tu es fier maintenant ? Tu as enfin tué ? Et saches que la prochaine fois que tu voudrais refaire cette opération, tu iras sans moi. Je ne prendrai jamais part à tes sombres desseins. Si je te suis, c'est parce que tu m'y as forcé. Ne t'imagines pas autre chose.


    Puis, il partit en courant. Il espérait que son chef ne le rattraperait pas. Il ne voulait plus le voir pendant un moment. Il souhaitait avoir la paix. Etre tranquille. Et essayer de revoir cette mystérieuse chatte blanche.


Celui qui cause à mon perso est très sympathique, n'est-ce pas ? *sors*
Pour le contexte, c'est le deuxième rp que j'ai fait avec ce perso, donc il se passe bien avant que le premier que j'ai posté.


Music ♪:
 


Tiranis « T'es suicidaire ? - Seulement le matin. »


(c) Code by Deutsch'
Revenir en haut Aller en bas
Z'ai un scoop !
Féminin

♣ Messages : 704
♣ Âge : 19


Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Z'ai un scoop !
MessageSujet: Re: Quelques rps qui me tiennent à coeur. [Perso = Aël]   Dim 24 Fév - 9:11

Next. Toujours même perso.

    L'aube n'était pas encore levée ; le vent glacial soufflait sans interruption depuis la tombée de nuit ; et la neige avait enfin cessé de tomber. Un manteau de neige recouvrait le sol et aucune trace de pas ne se faisait voir ; personne n'avait encore osé sortir le bout de son nez. Pourtant, malgré ce froid et les flocons amoncelés sur le sol, un félin sortit de sa tanière et fit quelques pas dehors. Il s'arrêta, huma l'air et reprit sa route, comme s'il avait peur d'être suivi. Il quitta le camp endormi et alla vers la lande désertique. Il ne marqua pas d'arrêt. Non, il voulait se promener sur la lande, peut-être même allé plus loin. Se promener, oui, mais pas seulement. Les évènements de la veille l'avaient chamboulé alors qu'il n'en n'avait vraiment pas besoin. Tout s'abattait sur lui sans lui laisser un moment de répit. Et pourquoi lui à la fin ? Qu'avait-il fait à la fin ? Il pesta et continua sa route.


    La lande désertique était recouverte d'un joli manteau blanc immaculé ce qui cachait les couleurs brunes du sol aride. Les quelques arbres qui s'élevaient étaient enneigés avec deux ou trois stalactites qui pendaient aux branches givrées. Aël, la seule tache noire au milieu de cet océan blanc, ne s'arrêtait guère pour observer le paysage. Trop préoccupé dans ses pensées, c'est tout juste s'il apercevait le bout de ses pattes avançant dans la neige. Pourquoi tout s'acharnait sur lui ? D'abord, il y a quelques lunes, il avait vu sa soeur se faire égorger et il s'était vu contraint de rejoindre ce foutu clan à la noix. Il y avait une période d'accalmie, plus rien, aucun soucis à part quelques imbéciles qui se croyaient plus malin que lui. Ils avaient voulu jouer, ils s'étaient cassés les dents. Et depuis ces derniers jours, la tempête se déchaînait sur lui ! Cela avait commencé par une petite sortie nocturne. Il était juste sorti du camp et était allé sur la colline surplombant la lande, ce qui n'avait pas plus à Destin Sanglant sinon c'était pas drôle. Ensuite, le lendemain soir, il avait fait une drôle de rencontre. Dans son rêve, il avait rencontré une guerrière étoile qui n'était pas Dara. La question de savoir qui elle était lui avait trotté dans la tête un bon moment avant qu'il ne découvre la réponse. Après, Destin Sanglant l'avait mené de force à la Grotte de vie où ils étaient restés à poireauter pendant un bon moment. Le chat noir avait pigé le plan du félin blanc : assassiner le premier guérisseur ou chef venu pour communier avec le Clan des Etoiles. Il avait donc déclaré à Destin Sanglant qu'il ne l'aiderait pas et le félin albinos lui avait lancé une menace. Puis était venu le chef du Clan de la Rivière, Etoile des Cascades. Son chef l'avait tué sans aucune pitié tandis que lui observait la scène. Diverses pensées lui avaient traversé l'esprit. Il en venait toujours à se demander comment il avait pu le laisser mourir, lui, Etoile des Cascades, un ancien ami de sa famille et de lui-même. Une conclusion lui venait toujours à l'esprit, la plus vraie mais il ne pouvait s'empêcher qu'il y avait du faux dedans. Il avait changé. Il n'était plus le même. Finalement, il n'avait pas tort lorsqu'il avait dit à Ecaille de Printemps, la veille, que Jay' était mort. Bref, après la mort du chef du Clan de la Rivière, il avait discuté une nouvelle fois avec la guerrière-étoile répondant au nom de Céleste et semblait en savoir plus qu'elle ne le laissait entendre. A l'aube, il avait discuté avec Nuage de Cyclone et Pluie Mortelle. Mais qu'est-ce qu'ils avaient ces deux-là à lui prendre le chou ? Ils ne pouvaient pas le laisser en paix. Non, c'était impossible pour leur cervelle de subalternes, de pions. Il soupira. A l'apogée, alors qu'il était au ruisseau, c'était Destin Sanglant qui était venu le déranger. Lui, c'était pire que tout. Il se croyait tout permis. Mais une seule question restait sans réponse. Aël avait dit qu'il était désolé, mais avec le recul, il se demandait à qui s'adressait réellement ses paroles. A la fin de leur discussion, le félin blanc était parti en déclarant q'il ne chassait pas les lapins bleus. S'il était au courant de ce que son second avait dit, c’est que Nuage de Cyclone était un sale cafteur également écervelé. Le soir, jour de l'Assemblée en plus, il s'était promené sur les terres du Clan du Tonnerre et avait croisé Ecaille de Printemps. Leur conversation l'avait fortement perturbé, à un point qu'il ne savait même plus où donner de la tête. Il s'arrêta. Il leva la tête de ses pattes et observa autour de lui. La forêt l'entourait. Où était-il ? Il huma l'air et décela l'odeur du Clan de l'Ombre. La forêt sombre. Il était déjà si loin ?! Il soupira. Pourquoi fallait-il toujours qu'il pénètre dans les territoires ennemis ? Soudain, il entendit un bruit. Qui était-ce ? Destin Sanglant qui l'avait suivi en douce ou l'un de ces foutus guerriers du Clan de l'Ombre ?


J'avais envie de me lâcher je crois lorsque j'ai abordé le nom de Nuage de Cyclone xD Alors ce rp se passe après le 2e que j'ai posté. Il se promène et il réfléchit xD






Music ♪:
 


Tiranis « T'es suicidaire ? - Seulement le matin. »


(c) Code by Deutsch'
Revenir en haut Aller en bas
Z'ai un scoop !
Féminin

♣ Messages : 704
♣ Âge : 19


Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Z'ai un scoop !
MessageSujet: Re: Quelques rps qui me tiennent à coeur. [Perso = Aël]   Dim 24 Fév - 9:14

Next. Même perso.



- Je suis censée la connaître ? Si elle ne fait pas partie du Clan, c'est une ennemie que je chargerai de réduire en bouillie !


    Dommage. Ce n'est pas de lui qu'Aël obtiendrait quelque chose d'intéressant. Il avait espéré mais non. Puis, en analysant la réponse du félin blanc, il ria intérieurement. C'est une ennemie que je chargerai de réduire en bouillie ! Il aurait bien du mal, puisqu'elle était déjà morte. Hum. Il pourrait peut-être jouer avec ça. Le fait que Destin Sanglant ne la connaisse pas. Il pouvait lui faire croire que c'était une ennemie redoutable qui avait connaissance de ses petits plans ! Cela pouvait être une bonne idée. Et être également amusement. Voir Destin Sanglant en proie au doute procurerait une petite jouissance à son second. Ce serait une expérience nouvelle. Mais tout cela vola en éclats lorsque le félin blanc reprit, méfiant et intrigué :


- Où as-tu entendu parler d'elle ?


    Encore une nouvelle fois dommage. Finalement, Destin Sanglant la connaissait. Ou du moins, avait entendu parler d'elle. Cela n'avait peut-être fait tilt qu'après avoir répondu une première fois. Il n'avait peut-être pas percuté immédiatement. Du coup, Aël s'était donné de faux espoirs ! Mais peu à peu, la déception fut remplacé par un autre sentiment. Le félin blanc voulait une réponse sans mensonges alors que pouvait-il bien dire ? Qu'il l'avait vu en rêve ? Il n'osait pas imaginer la suite ! La peur s'installait doucement dans son esprit. Il n'aurait pas dû poser cette question. C'était une grave erreur. Maintenant, il devait en subir les conséquences. Que pouvait-il bine faire ? Se défiler ? Répondre en toute franchise en craignant le pire ? Répondre en inventant une histoire à dormir debout ? Il ne savait que faire.


    Indécis, il ne pouvait s'empêcher de gratter le sol à l'aide de sa patte avant droite. Sentant le regard pesant du félin blanc, il se stoppa net. Il était incertain sur ce qu'il devait dire. Pire. Sur ce qu'il devait faire réellement. Il avait décidé de rester ici pour obtenir divers informations sur les plans de son chef pour pouvoir avertir les Clans mais Destin Sanglant ne lui disait rien. Il se méfiait de lui. Ensuite venait l'interrogation qui l'avait troublé hier soir. Le fait que plus rien ne serait comme avant. Il aurait beau retourné dans les Clans, il serait chassé. Sa seule échappatoire était de s'exiler, de vivre en solitaire sur de nouvelles terres ou de mourir. Une autre idée lui venait en tête mais il la rejetait de toutes ses forces. Puis, il songea à ce que lui avait dit le félin blanc. Tu es donc prêt à abandonner tes anciens camarades pour arriver à ton but ? Il avait laissé mourir Etoile des Cascades dans le seul but d'aider les Clans. Aujourd'hui, il en doutait. Beaucoup. Il ne tuait pas mais il laissait mourir. Cela revenait au même. Il était aussi notoire que son chef. Il aurait beau renier, rejeter, ignorer cette vérité, cela ne changerait rien. Il pouvait tuer Destin Sanglant mais il avait renoncer à cette idée. N'était-ce pas un signe de soumission ? De résignation ? Peut-être bien. Il détestait le félin blanc parce qu'il avait tué sa soeur mais lui, il coopérait avec lui. Il avait renoncé à l'idée de tuer le chef de l'Apocalypse donc de venger sa soeur ! Il avait accepté de devenir le second du tueur, n'était-ce pas un fait ? Une preuve qu'il n'en avait plus rien à faire ? Qu'il le suivrait jusqu'au bout même s'il ne le souhaitait pas ? La mission qu'il s'était assigné n'avait plus aucun sens à ses yeux maintenant. Il était resté bloqué sur son ancienne vie, il en subissait les conséquences. Et en y repensant bien, Destin Sanglant agissait selon son point de vue. Il voulait attaquer les Clans alors il utilisait tous les moyens dont il disposait. Lui, il restait là sans rien faire. Il ne faisait rien pour arriver à son but. Strictement rien.


    Il se retenait de laisser cours à ses larmes depuis un bon moment déjà. Il ne voulait pas montrer son moment de faiblesse à son chef. Il ne savait toujours pas ce qu'il devait faire. Oui, il allait répondre à la question mais là n'était pas le problème. Ses émotions le tiraillaient dans tous les sens. Il avait laissé mourir Etoile des Cascades soit disant pour pouvoir réussir la mission qu'il s'était assigné. En y repensant, ce n'était pas plutôt à cause de la menace que Destin Sanglant avait proféré ? Ensuite, s'il ne faisait rien pour réussir sa mission, était-ce parce qu'il n'en avait rien à faire ? Qu'il se fichait de l'avenir des Clans ? Peut-être bien... Et s'il s'était résigné à ne pas tuer le félin blanc, c'était peut-être parce qu'il appréciait un peu son chef ? Cette dernière idée le dégoûtait plus que tout mais au fond de lui-même, il savait que c'était vrai. Il ignorait pourquoi, après tout ce qu'il lui avait fait mais il ne pouvait nier ce fait. Il se créait de fausses idées pour repousser la vérité. Puis, il finit par répondre à Destin Sanglant :


- Je ne pas pourquoi mais je l'ai vu en rêve et elle m'a parlé...


    Au fur et à mesure, sa voix baissait de volume. Il avait du mal à le dire. A présent, c'était fait. Destin Sanglant demanderait peut-être des explications mais il s'en fichait. Sans vraiment le vouloir consciemment, il reprit d'une voix faible :


- Je... je... suis... désolé...


    Il doutait que Destin Sanglant ait entendu quoi que ce soit mais il était plus troublé qu'autre chose. Même si, au plus profond de lui, il savait que c'était la vérité...

Ce rp-là se passe juste après l'assassinat d'Etoile des Cascades (2e rp que j'ai posté), mais avant le 3e que j'ai posté. Moment intense de réflexion o/

Petit récapitulatif aussi : En marron, c'est toujours mon perso qui parle, en rouge foncé, c'est Destin Sanglant, le chef de mon perso (sauf que dans le 1er rp que j'ai posté, leur situation est différente et il ne parle pas), et la troisième couleur, cette espèce de rose, c'est Etoile de Jais (c'est pas vraiment vrai mais c'est compliqué xD).

Remarquez également que mon perso se torture toujours les méninges x)


Music ♪:
 


Tiranis « T'es suicidaire ? - Seulement le matin. »


(c) Code by Deutsch'
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quelques rps qui me tiennent à coeur. [Perso = Aël]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelques rps qui me tiennent à coeur. [Perso = Aël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelques photos au coeur de l'orchidée
» quelques photos perso...
» Quelques Vidéos perso
» MAJ site perso : flore de tenerife
» question: faut-il écouter son coeur ou sa raison?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIFE DISCUSSION :: Ecriture :: • ♣ Winter is coming ♣-